Entalpi.net « Keep things moving »

Bienvenue

Je suis un étudiant en informatique passionné par les sciences au sens large et les technologies de l’information. Je m’intéresse à la mise en oeuvre de ces dernières pour les sciences, dans les associations et dans le monde de l’économie sociale et solidaire.
Pour poursuivre cet intéret, je suis actuellement auditeur et alternant à l’école d’ingénieur du CNAM, après un DUT Informatique AS, réalisé à Nancy et une licence de biologie orientée santé (Université de Reims). Je recherche actuellement un contrat d’apprentissage dans le cadre de cette formation.

J’ai également comme activité annexe le micro-entreprenariat (freelance). Je peux à ce titre intervenir dans votre structure pour vous aider et vous conseiller sur vos projets numériques.

Je m’interroge sur la possibilité de faire du numérique éthique et durable, ainsi que sur la viabilité des approches minimalistes.

Des fois, je publie des trucs ici.

Philosophie

Adaptation

Il n’est pas toujours évident d’évaluer la pertinence des projets numériques. Un exemple récent est le cas de l’application étatique StopCovid, qui apparaît par bien des aspects un échec pur et simple. La raison de cet échec, est selon moi la méconaissance des enjeux sociaux portés par de tels projets. La technologie est étroitement adhérente à la culture invididuelle et collective et chercher à l’en dissocier est une grave erreur.
Par conséquent, les solutions techniques doivent s’adapter à notre environnement culturel sous peine d’être vouées à l’échec. Cela implique une phase préalable d’enquête afin de comprendre si le besoin existe, et si oui, de le préciser. Généralement, ce besoin va au dela du simple outil technologique et il est illusoir d’espérer y répondre par cette seule approche.

Votre produit peut-être très bon mais malgré tout, vous avez oublié le besoin de formation du public visé.
Il peut-être le meilleur sur le plan technique, son interface homme-machine peut le rendre inutilisable pour une grande partie de la population. Ou pire encore : Vous avez crû pouvoir résoudre un problème de nature social par la technique (cas de stop-covid).

C’est pourquoi il est nécéssaire d’investir dans l’écoute et la compréhension de vos interlocuteurs avant même d’entrevoir un projet. A cet égard, les approches UX-Design sont pertinentes et souhaitables.

Résillience

Une deuxième inconnue est le caractère durable des projets numériques. L’infrastructure informatique se révèle de plus en plus comme étant à l’origine d’une part très significative des émissions de gaz à effet de serre. Tenons pour acquis que nous tirons un bénéfice inviduel et collectif réel de ces infrastructures. Si nous voulons en jouir encore longtemps, il faut penser maintenant la question de la durabilité et de la résilience.

Les entreprises privilégient souvent des technologies qui paraissent « cost-efficient » à court terme de part le temps de développement amoindri qu’elles procurent. Il s’agit par exemple d’Electron ou les langages de haut niveau interprétés. Ces technologient dopent artificiellement le besoin de puissance et de mémoire des infrastructures et donc induisent un turn-over plus important du matériel qui peut à long-terme se révéler très couteux, en plus d’être particulièrement néfaste d’un point de vue environnemental (le gros des émissions de CO2 du matériel informatique est dû à la fabrication).

C’est pourquoi les décideurs numériques doivent intégrer dès aujourd’hui dans leurs projets ces aspects. Il n’est pas acceptable qu’une application utilise des procédés très inéfficients en mémoire et en temps quand l’alternative est à portée de main, au prix de quelques jours-hommes supplémentaires.

L’informatique minimaliste est une piste d’évolution sérieuse pour nos pratiques IT qui doit sérieusement être envisagée et évaluée. Nous avons tous les outils pour envisager cette transition dans les meilleures conditions possibles.